background img

Étiquette pour huile d’olive : quelles sont les mentions à mettre ?

L’étiquetage des bouteilles d’huile est une phase cruciale du processus de fabrication. En effet, ce label permet aux futurs consommateurs d’obtenir tous les détails importants sur l’huile avant de l’acheter. Lors de la fourniture d’informations sur l’étiquette, il faut veiller à se conformer à la réglementation en vigueur. Dans cet article, on va parler des mentions à mettre sur une étiquette pour huile d’olive.

Valorisation de la bouteille d’huile d’olive

Avec un nombre croissant de producteurs et de revendeurs d’huile d’olive aujourd’hui, il est important de se démarquer de la concurrence avec une étiquette pour une bouteille d’huile d’olive personnalisée. Vous pouvez choisir un support papier qui valorise l’aspect artisanal du produit ou qui donne au flacon une dimension de luxe. Pour ce faire, jouez avec les couleurs, la typographie et même la mise en forme. Vous pouvez également choisir du papier transparent, qui permet de mettre en valeur la couleur de l’huile d’olive.

A voir aussi : Recette tarte de Champsaur : savourez la tradition alpine !

Origine du produit

Depuis le 1ᵉʳ juillet 2009, les étiquettes doivent indiquer où les olives sont récoltées et où l’huile est produite. En effet, l’étiquetage de l’origine de l’huile d’olive vierge et extra vierge sera obligatoire pour la plupart des producteurs et dans tous les pays de l’Union européenne. Pour mentionner l’origine de la production, il faut considérer la région géographique où l’huile a été extraite et où les olives ont été récoltées. L’étiquette pour huile d’olive comporte différentes indications du pays d’origine, tels que : l’huile d’olive française, l’huile d’olive italienne, et bien d’autres.

Description du produit et catégorie d’huile d’olive

La dénomination commerciale, c’est-à-dire une description du produit que vous souhaitez vendre, doit être sur l’étiquette. L’huile d’olive porte plusieurs noms et est définie en fonction des normes strictes :

A découvrir également : Découvrez la richesse des cuisines régionales françaises

  • Huile d’olive vierge extra,
  • Huile d’olive vierge,
  • Huile de grignons d’olive,
  • Huile d’olive raffinée.

Cette classification européenne a été conçue en tenant compte de certains critères, à savoir l’acidité, l’indice de peroxyde. Vous devez être intéressé par cette classification pour choisir le nom approprié à afficher sur l’étiquette.

Nom et adresse du producteur

Le nom et l’adresse du fabricant ou le nom de l’entreprise doivent figurer sur l’étiquette. L’adresse indiquée permet d’orienter le client vers le responsable commercial (fabricant, confiseur, importateur), mais n’indique pas l’origine de l’huile d’olive. Toutefois, si vous êtes producteur, le label producteur assure aux consommateurs l’origine de l’huile d’olive. Cela signifie que votre huile d’olive est fabriquée à partir d’olives que vous récoltez vous-mêmes.

La DLC ou date limite de consommation

La date de péremption doit être affichée sur l’étiquette pour informer le client de la date de péremption maximale au cours de laquelle tous les bienfaits et la qualité de l’huile d’olive seront conservés.

Après la date de péremption, l’huile d’olive peut toujours être consommée sans danger, mais elle peut perdre certaines caractéristiques aromatiques. Chaque bouteille d’huile d’olive doit avoir un numéro de lot qui permet de suivre la production.

La quantité nette et l’identifiant opérateur France AGRIMER

Vous devez aussi préciser la quantité contenue dans la bouteille d’huile d’olive. Vous pouvez choisir de spécifier la valeur en litres, centilitres ou millilitres.

De même, les producteurs d’huile d’olive qui souhaitent vendre leur produit doivent d’abord faire vérifier leur identité auprès des autorités gouvernementales et obtenir un numéro d’identification. Ce numéro leur donnera le droit de vendre leur huile d’olive en France.

Catégories de l'article :
Cuisine
Gourmandel