background img

Comment conserver correctement du vin ?

Il n’est pas toujours facile de savoir comment conserver le vin. Après tout, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer la durée de conservation d’une bouteille de vin. Pour vous aider, nous avons dressé une liste de conseils pour conserver correctement votre bouteille de vin ouverte.

1. La température idéale de conservation du vin

La chaleur est l’ennemi numéro un du vin. Une température supérieure à 21 °C fait vieillir le vin plus rapidement que ce qui est généralement souhaitable. Et s’il fait beaucoup plus chaud, votre vin risque d’être « cuit », ce qui se traduira par des arômes et des saveurs fades. La plage de température idéale se situe entre 7 °C et 18 °C (et 12 °C est souvent cité comme étant proche de la température parfaite).

A lire en complément : L'alimentation : un levier pour préserver sa santé

2. Évitez le stockage à long terme dans un réfrigérateur ordinaire

Conserver des vins dans le réfrigérateur de la maison est une bonne chose pour quelques mois, mais ce n’est pas une bonne idée pour le long terme. La température moyenne du réfrigérateur est bien inférieure à 7 °C pour conserver en toute sécurité les denrées périssables, et le manque d’humidité peut finir par dessécher les bouchons, ce qui peut permettre à l’air de s’infiltrer dans les bouteilles et d’endommager le vin. Ne conservez pas non plus votre vin dans un endroit où il pourrait geler (un garage non chauffé en hiver, oublié pendant des heures dans le congélateur).

3. Évitez les endroits soumis à de fortes variations de température

Plus que de se préoccuper d’atteindre une température parfaite de 12 °C, il est important d’éviter les dangers que représentent les variations de température rapides, extrêmes ou fréquentes. Outre les arômes cuits, l’expansion et la contraction du liquide à l’intérieur de la bouteille risquent de faire sortir le bouchon ou de provoquer des suintements. Visez la constance, mais ne vous inquiétez pas des fluctuations de température mineures. Une cave à vin monotempérature peut vous aider à conserver votre vin à une température constante. Les cave à vin mono-température, comme leur nom l’indique, maintiennent le contenu à une température constante et uniforme dans l’ensemble de l’armoire. Pour en trouver, cliquez ici.

A découvrir également : Comment utiliser avec soin son Bee Wrap ?

4. Conservez votre vin à l’abri du soleil

La lumière, en particulier la lumière du soleil, peut poser un problème pour le stockage à long terme. Les rayons UV du soleil peuvent détériorer et vieillir le vin de façon prématurée. L’une des raisons pour lesquelles les viticulteurs utilisent des bouteilles en verre coloré ? Elles sont comme des lunettes de soleil pour le vin. La lumière des ampoules domestiques n’endommagera probablement pas le vin lui-même, mais elle peut décolorer vos étiquettes à long terme. Les ampoules à incandescence sont peut-être un peu plus sûres que les ampoules fluorescentes, qui émettent de très petites quantités de lumière ultraviolette.

5. Attention à l’humidité

L’idéal est de conserver le vin à un taux d’humidité de 70 %. L’air sec dessèche les bouchons, ce qui laisse pénétrer l’air dans la bouteille et altère le vin. Oui, cela arrive, mais à moins que vous ne viviez dans un désert ou dans des conditions arctiques, cela ne vous arrivera probablement pas. (Ou si vous conservez des bouteilles pendant 10 ans ou plus, mais nous revenons alors à la question du stockage professionnel). Un taux d’humidité compris entre 50 et 80 % est considéré comme sûr, et le fait de placer une casserole d’eau dans votre espace de stockage peut améliorer les conditions. À l’inverse, des conditions extrêmement humides peuvent favoriser la formation de moisissures. Celles-ci n’affecteront pas un vin correctement scellé, mais peuvent endommager les étiquettes. Un déshumidificateur peut y remédier.

6. Surveillez les vibrations importantes

Les vibrations peuvent endommager le vin à long terme en accélérant les réactions chimiques dans le liquide. Des vibrations importantes pourraient perturber les sédiments des vins plus anciens et les empêcher de se déposer, ce qui pourrait les rendre désagréablement granuleux.

Catégories de l'article :
Actu
Gourmandel